Actualités de vos autos-écoles CEC 34

La nouvelle Zoé est arrivée

Nous l'attendions... la voilà. La fameuse boite automatique

Renault ZOE est la première voiture citadine électrique en boite automatique grand public capable de vous offrir une autonomie de 400km NEDC (norme européenne utilisée pour la mesure de la consommation).Baillargues, Teyran, Castries, Restinclières, Saint Drézéry, Castries, Saint Aunès, Mauguio, Beaulieu, Jacou, Saint Génies des Mourgues, Boisseron, Le Crés, Sommieres

Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h

A partir du 1er juillet 2018

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Au 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passe de 90 à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte.

En quoi consiste cette mesure ?

  • Au 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passe de 90 à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte.

Quel impact pouvons-nous espérer ?

Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central - limitée à 90 km/h - permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.

En effet, cette portion du réseau routier est celle sur laquelle les accidents mortels sont les plus fréquents : en 2016, plus de la moitié de la mortalité routière (55 %), soit 1 911 personnes tuées, est survenue sur les routes bidirectionnelles hors agglomération, majoritairement limitées à 90 km/h.

Cette estimation de vies épargnées par la mesure est d’ailleurs soutenue par Rune Elvik, chercheur et doctorant en sécurité routière qui a dédié 20 années de recherches sur le thème de la vitesse. En recueillant plus de 500 études venant du monde entier, son travail a permis de mettre en lumière une corrélation entre l’abaissement de la vitesse et le nombre d’accidents. C’est mathématique : agir sur la vitesse permet de diminuer le nombre des accidents de la route et leur gravité.

Handicap et permis de conduire

Inaptitude à la Conduite?

Pour les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap, il est possible de débuter ou de reprendre une activité de conduite souvent primordiale pour préserver leur indépendance. 

Quelques règles et démarches sont à respecter par la personne concernée : son aptitude à conduire et le bon aménagement de son véhicule en fonction du type de handicap.

Attention, en cas de conduite sans autorisation, la responsabilité civile et pénale du conducteur peut être mise en cause après un accident.

Selon le handicap dont le conducteur est atteint, se poser les bonnes questions :

  • Le handicap physique : il oblige dans de nombreux cas des aménagements de véhicule pour pouvoir conduire.
  • Le handicap visuel : il existe un seuil d’acuité minimum requis pour conduire un véhicule. Une visite de contrôle chez un ophtalmologue permettra d’évaluer l'acuité visuelle.
  • Le handicap auditif : sauf avis contraire, il n’y a pas d’incompatibilité entre déficience auditive et pratique de la conduite. Des épreuves aménagées sont prévues pour les candidats sourds ou malentendants.
  • Le handicap mental ou cognitif : un avis médical doit déterminer si la personne est apte à conduire.

D'autres affections sont susceptibles de restreindre l'accès à la conduite de façon temporaire ou permanente. 

Comment savoir si on est apte ?

Conformément à  l'arrêté du 31 août 2010, tout conducteur a la responsabilité de s’assurer de son aptitude à conduire. Chacun doit donc effectuer les démarches nécessaires à l’obtention de son autorisation de conduire. 

Démarches

Selon que le candidat souhaite obtenir le permis de conduire ou qu'il en soit déjà détenteur, la démarche n’est pas la même. Mais dans tous les cas, il doit prendre rendez-vous avec la Commission médicale de la préfecture de son département. Constituée de deux médecins, elle a pour vocation de prononcer son aptitude à la conduite et de déterminer les aménagements nécessaires au véhicule. Avant de réaliser ces aménagements, il est conseillé que l'usager prenne l'avis technique du bureau de l'éducation routière de la Direction départementale interministérielle (DDT, DDTM, ou DDPP).

Passer son permis

En cas d’aptitude à la conduite (prononcée par la Commission médicale de la préfecture), un certificat est délivré au candidat, qui devra le présenter lors des épreuves du permis de conduire. Il pourra dès lors contacter les écoles de conduite spécialisées qui le prépareront à l’examen du permis de conduire avec les aménagements mentionnés.

Régulariser son permis

Si le candidat est déjà titulaire du permis B, il n'a pas à repasser les épreuves théoriques et pratiques du permis. Il lui suffit de prendre rendez-vous avec un agent du bureau de l'éducation routière de sa Direction départementale interministérielle, afin de s'assurer que son véhicule comporte bien les aménagements nécessaires et qu'il est en mesure de bien les utiliser.

Limite d'alcool 2019 jeune conducteur

Les sanctions de l'alcool au volant

le taux d'alcoolemie légal est de 0,2 gramme par litre de sang, ce qui est égal en pratique à 0 verre d'alcool. Cet abaissement avec la nouvelle limite d'alcool pour conducteur novice impose donc ne pas boire qu'il s'agisse d'un verre de vin ou même une bière. C'est la tolérance Zéro qui s'applique. Il s'agit donc de zéro verre autorisé, un changement de le comportement des usagers est attendu. En pratique ce taux d'alcool autorisé a été défini à un seuil de 0,2g/L pour éviter les problèmes liés à la marge d'erreur, au moment de la mesure de la concentration par l'éthylomètre, ou encore à la prise d'un médicament ou pour certains aliments contenant de l'alcool. Un verre d'alcool pur peut vous faire atteindre voire dépasser cette limite légale.

Après un contrôle de police ou de gendarmerie et une infraction d'alcoolémie , qu'il s'agisse d'une alcoolémie contraventionnelle ou délictuelle, un éventail de sanctions est possible. Systématiquement en fonction du taux d'alcool dans le sang :

  • Contravention (taux supérieur à 0,2g/L et inférieur à 0,8g/L): une amende forfaitaire de 135€ et un retrait de 6 points,
  • Délit (taux supérieur ou égal à 0,8g/L) : une amende allant jusqu'à 4500€ maximum et un retrait de 6 points (même sanction que pour la drogue )

Néanmoins dans ces situations, il y a 2 cas à considérer en fonction de l'ancienneté et du solde maximum du permis à points.

Un permis à 6 points

Lors de la première année du permis probatoire ou s'il s'agit d'un permis à 6 points, une infraction d'alcool au volant avec un taux supérieur à 0,2g/L de sang entraînera, en plus de l'amende, l'annulation du permis de conduire pour défaut de points sans possibilité de faire un stage de récupération de points. Il est toujours possible de soliciter les services d'un avocat spécialisé alcool au volant dans le Droit routier pour faire un recours notamment lorsque la procédure n'est pas respectée. Une mesure à l'éthylomètre doit toujours être précédée d'un test avec un éthylotest.

Un permis à 8, 9 ou 10 points

Si le permis probatoire est dans sa deuxième ou troisième année avec un capital maximum de 8, 9 ou 10 points (9 points après une conduite accompagnée), c'est-à-dire sans avoir commis d'infraction durant la première année de probation, il est possible de sauver son permis tant qu'une lettre 48SI n'a pas été reçue et même si le solde du permis est égal à zéro. C'est la réception de la lettre 48SI qui rend le permis invalide.

En permis probatoire, une infraction de 3 points ou plus entraîne l'obligation de faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière après réception d'une lettre 48n. Là encore 2 possibilités :

  • Si votre solde de point est nul après le retrait de 6 points à cause d'une alcoolémie au volant sur la route, mais que vous n'avez pas encore reçu de lettre 48SI, vous devez faire en urgence un premier stage de récupération de points volontaire pour sauver votre permis (nous vous conseillons de nous appeler pour faire le point au 09 83 64 83 76). Vous ferez un deuxième stage obligatoire après réception de la lettre 48N et qui lui sera sans récupération de points, cette récupération étant limitée à une fois par an.
  • Si votre solde de points est supérieur à zéro et que vous n'avez pas encore reçu de lettre 48SI, vous pouvez attendre la réception de la lettre 48N et faire votre stage obligatoire avec récupération de points.

Nouvelle Formation Auto Ecole CEC le Permis BEA

Permis Boite Automatique

http://www.autoecolecec.fr/permis-bea_pid14.html

C'est quoi le permis BEA ?

Le Permis BEA (Boite à Embrayage Automatique), permet de conduire des véhicules sans pédale d'embrayage.

A qui s'adresse le Permis BEA ?

Aux futurs conducteurs qui ont des appréhensions face à un embrayage et une manipulation du levier de vitesses.

Ou des difficultés dues à un handicap physique, aprés avoir été jugés aptes au permis de conduire auprès des médecins de la préfecture.

Durée de la formation ?

La formation est de 13 heures minimum contre 20 heures sur une boîte manuelle, le candidat pourra se présenter à l'examen du permis de conduire.

Comment valider un Permis B après obtention d'un Permis BEA ?

Dans un délai de 6 mois après obtention d'un permis BEA vous pouvez, après une formation minimum de 7 heures, transformer votre Permis BEA en Permis de conduire B.

Surteintage des vitrages avant

Des nouvelles précisions

A partir du 1er janvier 2017, le surteintage des vitres avant des véhicules sera interdit et sanctionné. 

L'objectif : garantir le contact visuel entre le conducteur et les autres usagers, garantir la vision du conducteur notamment la nuit et faciliter les contrôles des forces de l'ordre (ceinture, téléphone, oreillette…). 

Un arrêté du 18 octobre 2016 publié le 3 novembre 2016 est venu apporter les dernières précisions pratiques. 

Le point complet sur cette mesure, histoire d'y voir clair. 

Ce que dit le Code de la route en matière de vitrage 

Les vitrages des véhicules des catégories internationales M, N, O, L, T et C, des machines agricoles automotrices et des engins spéciaux au sens de l' article R. 311-1 du code de la route sont d'un type homologué et sont installés dans les véhicules conformément aux dispositions de la directive 2007/46/CE et des règlements délégués UE n° 3/2014 et n° 2015/208. 

Toutes les vitres doivent être en substance transparente notamment pour des raisons de sécurité. Elles doivent être suffisamment résistantes aux incidents prévisibles, aux facteurs atmosphériques et thermiques, aux agents chimiques et à l'abrasion. Elles doivent garantir une faible vitesse de combustion. A défaut, c'est une contravention de 68 euros (minorée à 45 euros) qui est encourue. Jusque-là rien de neuf. 

A partir du 1er janvier 2017, les vitres du pare-brise et les vitres latérales avant doivent en plus avoir une transparence suffisante, du côté conducteur et côté passager, tant de l'intérieur que de l'extérieur du véhicule, et ne provoquer aucune déformation des objets ni modification notable de leurs couleurs. 

70%, c'est le taux minimal de transparence (facteur de transmission régulière de la lumière) retenu officiellement. 

Ce taux correspond à celui appliqué au moment de l'homologation des véhicules qui sortent d'usine en application des règles internationales (Règlement n°43 ONU-CE). 

En cas de bris, ces vitres doivent permettre au conducteur de continuer à voir distinctement la route. 

Toute opération qui réduirait les caractéristiques de sécurité ou les conditions de transparence des vitres est interdite. 

Si le taux de transparence des vitres avant est inférieur à 70%, le conducteur risque à partir du 1er janvier 2017, une contravention de 135 euros (minorée à 90€) et un retrait de 3 points de son permis de conduire

L'immobilisation du véhicule pourra aussi être prescrite pour mettre le véhicule en conformité. 

Des exceptions à la limite des 70% de transparence minimale

Une dérogation à la limite de 70 % du coefficient de transmission lumineuse pourra être accordée. Mais dans ce cas le coefficient devra tout de même être supérieur à 30 %.

Les exceptions concerneront : 

les véhicules blindés construits et destinés à la protection des personnes et/ou des marchandises (réceptionnés et conformes à la directive 70/156/CE ou 2007/46/CE). 

- les véhicules destinés au transport d'une personne souffrant d'une maladie spécifique. Trois maladies sont limitativement concernées et citées dans l'arrêté du 18/10/2016 : protoporphyries érythropoïétiques, porphyries érythropoïétiques congénitales, xeroderma pigmentosum. Elles relèvent de pathologies liées à des problèmes photosensibilité importante.

Il faudra que la personne transportée soit domiciliée à la même adresse que celle notée sur le certificat d'immatriculation du véhicule concerné ou justifie d'un lien de parenté direct avec le titulaire du certificat d'immatriculation. 

La personne qui souhaite attester de son état pour bénéficier de la dérogation devra se soumettre à un contrôle médical de l'aptitude à la conduite.

L'affection devra être attestée par un certificat médical délivré par un médecin agréé. Le certificat pourra aussi être délivré par un autre Etat membre de l'UE ou appartenant à EEE où la personne concernée réside habituellement. Dans ce cas, le document devra être rédigé en français ou accompagné d'une traduction officielle en français. 

Et les véhicules en circulation dont les vitres avant sont déjà surteintées ? 

Pas de traitement particulier, ils devront eux aussi respecter les nouvelles dispositions. 

Les personnes qui ont fait effectuer un surteintage des vitres avant de leur véhicule devront d'ici le 1er janvier 2017, prendre les mesures pour mettre leur véhicule en conformité avec les nouvelles règles du Code de la route. 

A défaut, elles pourront être verbalisées et voir leur véhicule immobilisé. 

Et sur les lunettes et vitres arrières ? 

La pose de films opacifiant sur les vitres latérales arrières, sur le hayon ou sur la lunette arrière reste possible à condition que le véhicule soit équipé de deux rétroviseurs extérieurs et que la conformité du vitrage ne soit pas remise en cause. Le champ de vision et la visibilité du conducteur ne doivent pas être réduites ou altérées. 

Permis de conduire à 1 euro par jour

Des conditions élargies

Permis de conduire à 1 euro par jour : des conditions élargies

Depuis le 1er juillet 2016, les conditions d'accès à l'aide au financement du permis de conduire destinée aux jeunes âgés de 15 à 25 ans (permis à 1 euro par jour) sont élargies.

Cette aide, qui consiste en un prêt à taux zéro, peut désormais être demandée pour financer :

  • une première formation au permis de conduire des catégories A1 (moto légère), A2 (moto de puissance intermédiaire) ou B (voiture ou quadricycle lourd) ;
  • ou une formation complémentaire en cas d'échec à l'épreuve pratique de conduite.

Elle est également ouverte aux personnes âgées d'au moins 24 ans qui souhaitent bénéficier , d'ici le 1er décembre 2016, d'une formation complémentaire après un échec à l'examen pratique du permis de conduire de la catégorie A (moto avec ou sans side-car et 3 roues à moteur).

Lorsque la formation vise l'obtention du permis B, l'aide peut être accordée en cas :

  • d'apprentissage anticipé de la conduite (conduite accompagnée) ;
  • ou d'apprentissage en conduite supervisée.

Le montant du prêt pour une formation initiale est égal, au choix de l'emprunteur, à 600 €800 €1 000 € ou 1 200 €. Il ne peut être attribué qu'une fois à un même bénéficiaire.

Le montant du prêt pour une formation complémentaire est égal à 300 €. Seuls les jeunes ayant bénéficié d'un prêt pour financer une formation initiale peuvent bénéficier d'un prêt pour financer une formation complémentaire. Et là encore, ce prêt ne peut être attribué qu'une seule fois à un même bénéficiaire et pour une même catégorie de permis de conduire.

Pour bénéficier de ces aides au financement du permis de conduire, le jeune (ou son parent) doit s'adresser aux auto-écoles et établissements de crédit adhérents à ce dispositif. Les listes des auto-écoles et établissements de crédit conventionnés « Permis à 1 euro par jour » sont disponibles sur le site de la Sécurité routière.

Le remboursement du prêt s'effectue par mensualités d'un montant maximum de 30 €.

L'importance de la ceinture de sécurité

Pourquoi la ceinture de sécurité est-elle si importante ?

https://www.youtube.com/watch?v=r3DRD7TFYdY

Nouveau permis de conduire sécurisé

16 septembre 2013

Nouveau permis de conduire sécurisé le 16 septembre 2013

Nouveau permis de conduire sécurisé 16 septembre 2013
19 septembre 2013

A partir du 16 septembre 2013, le nouveau permis de conduire unifié, sécurisé, pratique et renouvelable, format "carte de crédit" sera délivré.

Un titre unifié au niveau européen

Depuis le 19 janvier 2013, les droits à conduire (catégories) et le modèle du permis de conduire sont harmonisés au sein de toute l’Union européenne.
Des nouvelles catégories de permis de conduire sont créées, comme un permis AM pour conduire les deux-roues de moins de 50 cm3.

Un titre sécurisé et plus pratique

Le nouveau permis de conduire, plastifié, est de la taille d’une carte de crédit. Il contient une puce électronique et une bande MRZ qui permettront de mieux lutter contre la fraude. Il est délivré à partir du 16 septembre 2013.

Des avantages pour les usagers

Moins de déplacements en préfecture

Selon les cas, les usagers n’ont pas à se déplacer au guichet de la préfecture ou de la sous-préfecture pour retirer leur titre de conduite. Les permis sont envoyés directement au domicile des titulaires.
Avant la fin 2013, le code de consultation des points sur le téléservice Télépoints : https://tele7.interieur.gouv.fr external link sera joint à l’envoi du permis de conduire.

Moins de démarches à faire

Lorsqu’un candidat réussit son examen de permis de conduire, il n’a pas à se déplacer en préfecture. Son permis est édité automatiquement et envoyé à son domicile.

Un permis de conduire reconnu dans toute l’Europe

Comme les catégories sont identiques et que les modèles de permis sont similaires, le permis de conduire français est reconnu dans toute l’Europe, facilitant ainsi la circulation.

Un titre renouvelable valable 15 ans

Concernant le renouvellement périodique de tous les titres, la France a choisi la période de validité maximale du titre, la plus favorable aux usagers, soit 15 ans pour les catégories A et B. Les permis de conduire des catégories dites « lourdes » (C et D) ou soumises à un avis médical doivent être renouvelés tous les 5 ans.
C’est un simple renouvellement administratif, sans visite médicale ou examen pratique (à l’exception des situations particulières prévues par le Code de la route). Il permet de mettre à jour l’adresse de l’usager et sa photographie d’identité.

Quelles sont les informations contenues dans la puce ?

Elle contient les seules et uniques informations  visibles sur le titre : état civil du conducteur, photographie, date de délivrance et le numéro du titre, catégories obtenues, éventuelles restrictions au droit à conduire (port de lunettes, aménagement de véhicule…).
La puce ne contient pas d’empreintes digitales, ni le capital des points, ni l’historique des PV.

Est-ce que tous les permis doivent être changés le 16 septembre 2013 ?

NON. Les permis roses cartonnés restent valables jusqu’au 19 janvier 2033.

Faut-il aller chercher un nouveau permis en  préfecture ?

NON. Seuls les nouveaux conducteurs ou les personnes souhaitant une nouvelle catégorie reçoivent un nouveau permis ; les professionnels qui renouvellent leur permis de conduire ou les personnes ayant déclaré une perte ou un vol également.

Quand le nouveau permis de conduire remplacera-t-il les permis roses ?

Tous les permis de conduire délivrés avant le 19 janvier 2013 sont valables jusqu’au 19 janvier 2033. Ces 38 millions de titres de permis de conduire seront remplacés progressivement par des nouveaux permis au format "carte de crédit" à partir de 2015. Les titulaires de permis de conduire seront informés par leur préfecture des modalités d’échange le moment venu.
Les permis de conduire délivrés entre le 19  janvier et le 16 septembre 2013 seront remplacés en priorité, en 2014.

Est-ce que le permis à points existe toujours ?

Le principe du permis à points n’est pas remis en cause.Le code de consultation des points peut être  obtenu auprès de la préfecture. Il permet de consulter le solde de ses points sur le téléservice Télépoints :https://tele7.interieur.gouv.fr external link 
Avant fin 2013, il sera envoyé avec le nouveau  permis de conduire.

INUTILE DE VOUS DÉPLACER pour demander un nouveau permis de conduire.
Si votre permis a été délivré avant le 19 janvier 2013, il est valide jusqu'au 19 janvier 2033.

Visuel permis conduire recto
Visuel permis conduire verso

Réussir votre créneau à tous les coups.

Voici une méthode infaillible pour réussir votre créneau.

Le créneau peut être le cauchemar des apprentis conducteurs comme des plus chevronnés. Il peut également être la cause d’éraflures sur votre belle berline. Enfin, il peut être apporteur de stress !

Pas de panique, respirez un grand coup, faites abstraction du conducteur qui klaxonne derrière vous et mettez en pratique ceci.

6 étapes sont nécessaires à la réalisation d’un créneau parfait, les voici détaillées ci-dessous :

  1. Vous êtes à bord de la voiture jaune. Placez-vous à environ 60 cm de la voiture bleue, sur sa gauche, avec votre pare-chocs arrière parallèle et les roues complètement braquées à droite.
    faire-un-creneau_etape1
  2. Reculez avec les roues toujours complètement braquées à droite jusqu’à ce que la plaque d’immatriculation de la voiture rouge apparaisse dans votre rétro de gauche. Il faut réussir à faire un angle de 45°.
    faire-un-creneau_etape2
  3. Maintenant, alignez vos roues et reculez tout droit.
    faire-un-creneau_etape3
  4. Arrêtez de reculer lorsque le devant de votre voiture a dépassé le pare-chocs de la voiture bleue.
    faire-un-creneau_etape4
  5. En restant bien à l’arrêt, braquez vos roues complètement vers la gauche. Puis reculez doucement jusqu’à la voiture rouge, mais sans la toucher.
    faire-un-creneau_etape5
  6. Repositionnez vos roues droites. Vous êtes garé(e) !
    faire-un-creneau_etape6

Le permis probatoire

C'est quoi?

Le permis probatoire

En France, les 18-24 ans représentent  21 % des victimes des accidents de la route alors qu'ils ne constituent que 9 % de la population.La mise en œuvre du permis probatoire par les pouvoirs publics depuis le 1er mars 2004 a pour principal objectif de lutter contre l'accidentalité des conducteurs novices. Ce permis doit rendre responsable le nouveau conducteur et en faire un conducteur sûr.

De quoi s'agit-il ?

Le permis probatoire est doté d’un capital initial de 6 points au lieu de 12 points. 
C’est seulement au terme d’un laps de temps dit probatoire de trois ans (réduit à deux ans pour les personnes ayant suivi la filière de formation de l'apprentissage anticipé de la conduite), et à condition qu’aucun retrait de points n’ait eu lieu pendant cette période, que le capital de 12 points est constitué. 

À qui s’adresse-t-il ?

Deux cas :

  • A toutes les personnes qui obtiennent pour la première fois le permis de conduire, et ce depuis le 1er mars 2004 ;
  • Aux conducteurs qui obtiennent à nouveau le permis de conduire, après avoir eu leur permis annulé par le juge ou invalidé par perte totale des points (capital réduit à zéro point).

Objectif

Ce dispositif s’inscrit dans une démarche avant tout pédagogique, signalant que le permis n’est pas acquis définitvement. C’est une alerte, afin que le conducteur prenne conscience de la nécessité de conduire de manière responsable et respectueuse des règles du code de la route et pour qu’il évite toute récidive. 

Quand prend-il effet ?

La période probatoire du permis de conduire commence à la date d'obtention de la première catégorie de permis de conduire (auto ou moto).
Comment sont calculés les points à l’issue de la période probatoire ? 
Si le conducteur n’a perdu aucun point pendant la période probatoire, son capital est porté automatiquement à 12 points (article L.223-1 du code de la route).

  • Pour les permis obtenus entre le 1er mars 2004 et le 31 décembre 2007, le capital de 6 points passe automatiquement à 12 points à la fin de la période probatoire, à condition que le conducteur n'ait pas commis d'infraction ayant entraîné un retrait de point(s).
  • Pour les permis obtenus après le 31 décembre 2007, les 6 points supplémentaires seront acquis par étape (2 points par an ou 3 points par an pour les personnes ayant suivi la filière de formation de l'apprentissage anticipé de la conduite), jusqu'à atteindre les 12 points à la fin de la période probatoire, à condition que le conducteur n'ait pas commis d'infraction entraînant un retrait de points pendant cette période.

Si le candidat a perdu des points pendant la période probatoire, son capital est celui qui lui reste après le retrait de ses points. 

Perte de points pendant la période probatoire

Les conducteurs peuvent perdre des points pendant la période probatoire.

Si le conducteur perd la totalité de ses points, le permis est invalidé et le droit de conduire lui est retiré pendant six mois. Ce délai est porté à un an en cas de double invalidation dans un délai de cinq ans.

Si le conducteur perd 3 points ou plus (mais pas la totalité), il doit suivre obligatoirement un stage de sensibilisation à la sécurité routière dans les quatre mois qui suivent le moment où il a été informé de la perte des points par courrier recommandé.

Pour conserver ses points : observer les règles

Le permis probatoire est un permis fragile. Un petit nombre d'infraction peut rapidement épuiser vos points.  En étant prudent et en respectant la règle, vous conserverez votre capital de points.

Une conduite responsable est le seul moyen de conserver votre permis mais également de préserver votre sécurité et celle des autres usagers.

Vol du permis de conduire

Que faire en cas de vol du permis de conduire

Vol en France:

Si vous vous faites voler votre permis de conduire en France, il faut faire une déclaration de vol avant de faire une demande de renouvellement.

Déclaration de vol

Vous devez faire une déclaration de vol au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie.

Un récépissé vous est alors remis pour vous permettre de conduire uniquement en France.

Le récépissé remplace le permis pendant 2 mois. Durant cette période, vous devez demander un nouveau permis de conduire.

Demande de nouveau permis

La demande de nouveau permis de conduire doit être faite dans le département où vous êtes domicilié même si le permis précédent a été établi dans un autre département.

Vous disposez de différents moyens pour faire la démarche.

En ligne

Après avoir obtenu le récépissé de votre déclaration de vol, vous pouvez faire votre demande de permis de conduire directement sur le site de l'Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) en utilisant le téléservice mis à votre disposition.

Vous devrez joindre à votre demande la version numérisée des documents suivants :

  • Déclaration de vol
  • Pièce d'identité
  • Code photo d'identité numérique
  • Justificatif de domicile
  • Obtention du nouveau permis

    Le délai de traitement de la demande par les services préfectoraux est variable.

    Si vous avez effectué votre démarche en guichet de préfecture, vous recevrez votre nouveau permis à votre domicile.

    Si vous êtes absent lors du passage du facteur, il dépose un avis de passage. Vous avez ensuite 15 jours pour récupérer votre permis à La Poste. Passé ce délai, le permis est renvoyé à l'expéditeur et vous devrez contacter la préfecture pour faire une nouvelle demande de permis de conduire.

    Si vous avez effectué votre démarche par courrier, vous devrez retirer votre permis en préfecture.

    Rappel

    dans l'attente de votre nouveau permis, le récépissé de déclaration de vol vous permet de conduire pendant 2 mois à compter de la date de déclaration.

    Pour suivre la production de votre permis, vous pouvez utiliser le téléservice de suivi de la fabrication et de la transmission de votre permis de conduire.

    Suivi de la fabrication et de la transmission de votre permis de conduire

    Pour savoir si votre permis de conduire est disponible suite à votre réussite à l'examen ou après le dépôt de votre demande de nouveau permis (ou de duplicata) suite à un vol ou une perte.

    Agence nationale des titres sécurisés (ANTS)

    Vous pouvez aussi téléphoner à l'ANTS :

    Où s'adresser ?

Chômage : aide au permis de conduire B

Attribuée par Pôle emploi

Chômage : aide au permis de conduire B attribuée par Pôle emploi

Vérifié le 01 juillet 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d'une prise en charge totale ou partielle par Pôle emploi des frais d'apprentissage du permis de conduire (permis B).

L'aide au permis de conduire B est une aide financière à la recherche d'un emploi. Elle doit lever le frein à la reprise d'un emploi que représente le fait de ne pas être titulaire du permis de conduire.

L'aide au permis de conduire ne peut être attribuée que dans la limite des enveloppes budgétaires disponibles, qui varient en fonction des régions.

Catégorie

Vous pouvez bénéficier de l'aide au permis de conduire, si vous êtes inscrits sur la liste des demandeurs d'emploi :

Âge

Vous devez avoir au moins 18 ans.

Inscription comme demandeur d'emploi

Vous devez être inscrit sur la liste des demandeurs d'emploi depuis au moins 6 mois de manière continue, toutes catégories confondues.

Des dérogations sont possibles en cas de promesse d’embauche en :

  • CDI,
  • ou CDD,
  • ou contrat d'intérim d'au moins 3 mois.

Conditions spécifiques à certains demandeurs

Si vous êtes inscrit en catégories A, B ou D « formation » ou « CSP », vous devez :

Attribution

L'obstacle à l’embauche doit être constaté par votre conseiller Pôle emploi. Cet obstacle peut être lié au fait que la zone de recherche d’emploi n’est pas ou mal desservie par les transports en commun ou que l’emploi recherché nécessite de détenir le permis de conduire.

Vous ne pouvez pas bénéficier d'un autre dispositif d'aide au permis de la part d'un organisme public ou privé.

L'aide au permis de conduire ne peut être attribuée qu’une fois.

Si votre permis de conduire a été invalidé et que vous devez repassez le code, vous ne pouvez pas bénéficier de l'aide. En revanche, si vous devez repasser toutes les épreuves du permis, vous pouvez en bénéficier.

Vous devez demander l'aide auprès de votre agence Pôle emploi en remplissant un formulaire uniquement disponible en agence (référence 303) préalablement à l'inscription en auto-école. Vous devez y joindre un devis détaillé et un relevé d'identité bancaire de l'auto-école.

Vous pouvez choisir votre auto-école mais Pôle emploi le valide.

Sauf motif exceptionnel, elle doit se situer dans le bassin d’emploi de votre résidence.

L’aide peut être accordée jusqu’à la veille :

  • de la reprise d’emploi entraînant votre radiation de la liste des demandeurs d'emploi,
  • ou de votre inscription dans une catégorie non éligible à cette aide.

Le montant de l'aide est 1 200 € maximum.

Elle est directement versée par Pôle emploi à l'auto-école en 3 fois 400 € :

  • sur présentation par l'auto-école d’une attestation d’inscription et de suivi de l’apprentissage au plus tard un mois après l’attribution de l’aide,
  • sur présentation du justificatif de succès à l’examen du code de la route au plus tard 5 mois après l’attribution de l’aide (à défaut, Pôle emploi peut mettre fin à l'aide),
  • sur présentation du justificatif de l’obtention du permis ou de 2 participations à l’examen pratique ou de la réalisation de 30 heures de cours de conduite. Dans ce dernier cas, vous devez contresigner le justificatif du nombre d'heures.

Caméra cachée : Ils passent le permis de conduire en Porsche !

Des candidats au permis de conduire vont avoir la surprise de devoir passer leur permis en Porsche ! Attention au démarrage !

https://www.youtube.com/watch?v=yNQmexETUiA

Comment trouver mon n° de dossier sur un permis nouveau format ?

Comment renseigner le numéro de dossier dans les applications informatiques de suivi du permis ou de consultation du solde de points ?

  • Si vous avez passé votre 1er permis de conduire après le 1er juin 1975, votre numéro de dossier comporte 12 chiffres.

Votre numéro de dossier est inscrit sur 2 lignes de 6 chiffres dans l’angle haut et gauche du permis.

Comment renseigner le numéro de dossier dans les applications informatiques de suivi du permis ou de consultation du solde de points ?
Vous devez le noter successivement et sans espace : 911091204209 dans l’exemple ci-dessous :

  • Si vous avez passé votre 1er permis de conduire avant le 1er juin 1975, votre numéro de dossier présente une succession de 1 à 15 caractères pouvant comporter des lettres, puis 4 chiffres.

Comment renseigner le numéro de dossier dans les applications informatiques de suivi du permis ou de consultation du solde de points ?
Vous devez noter le groupe présent sur la ligne du haut, puis les 4 caractères de la ligne du bas, comme dans l'exemple ci-dessous :

Le n° de dossier sur un permis de conduire nouveau format - Exemple 2

Rond-point

Mode d'emploi:

En cas d’accident sur giratoire, voici comment les assurances appliquent le partage des responsabilités.
Imaginez une ligne droite partant de votre file d’entrée et coupant le giratoire en deux parts égales. Si l’on doit emprunter une des sorties se situant à droite de cette ligne, il faut rester sur la file de droite, à l’extérieur. Si l’on doit prendre l’une des sorties se situant sur la gauche de cette ligne imaginaire, emprunter la voie de gauche et amorcer sa manœuvre de sortie (passage sur la voie de droite, avec clignotant) à hauteur de la sortie précédant celle que l’on doit emprunter. En cas d’accrochage, soyez précis sur le constat ou adieu bonus.

Ronds-points - le mode d'emploi des assureurs

Mentions légales Dixionline : Agence web Montpellier